• Aucun article dans le panier.

Présentation générale de l’Afrique du 7e au 16e siècle

Avant le 16es (siècle), l’Afrique connaît une période de stabilité. Les contacts avec l’occident. Le christianisme, l’islam et la traite des noires vont transformer et bouleverser ces sociétés traditionnelles.


Les sociétés traditionnelles

Elles sont organisées selon un système de castes. Elles sont matrilinéaires ou patrilinéaires. Elles ont des traits communs. La famille est issue d’un ancêtre même lointain mais commun et ses membres sont liés par le sang, les mêmes interdits, les mêmes besoins économiques, les mêmes totems. Ils formaient le clan.

La civilisation traditionnelle

Ce sont des sociétés sans écriture. L’expérience reste la seule marque du savoir et de la sagesse. La femme gérait les biens matériels, hospitaliers et altruistes. Il y’avait le sens de la mesure, de l’équilibre, de la stabilité et du consentement. Ils étaient animistes mais reconnaissaient l’existence d’un dieu suprême, créateur et tout puissant entouré de génies et petits dieux à qui l’homme devait faire des sacrifices et rendre des cultes.


L’arrivée des blancs vient désorganiser les sociétés traditionnelles Africaines jadis bien structurées et stables. Alors apparaîtront des grands royaumes, des produits nouveaux (sel, alcool, tissus…) et la classe des commerçants.

  • Caste: classe sociale fermée et jalouse de ses avantages.
  • Totem: quelque chose considérée comme ancêtre ou protecteur d’un clan.
  • Société patrilinéaire: celle où le père est le noyau et où la parenté paternelle prime.
  • Génie: personnage surnaturel, démon ou esprit doué d’un pouvoir magique.
  • Animisme: croyance en l’existence d’une âme vivante en toute chose.
  • Société matrilinéaire: celle où la mère est la base, la filiation va de l’oncle maternel au neveu.
2 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?