• Aucun article dans le panier.

L’hydrographie du Cameroun

L’hydrographie est l’ensemble des cours d’eau d’une région. La grande variété des régions géographiques confère au Cameroun une diversité hydrographique à travers le réseau hydrographique et les régions hydrologiques.
L’hydrographie est l’étude des eaux et de leurs propriétés.


Les principaux bassins hydrographiques

La plupart de nos rivières naissent dans l’Adamaoua et dans le plateau Sud Camerounais. Ces cours d’eau se repartissent en 4 bassins.

Le bassin de l’Atlantique

C’est le plus important. On distingue 3 groupes de fleuves:

  • Les fleuves côtiers de l’Ouest: Ils descendent de la dorsale Camerounaise et se jettent dans l’Atlantique, les plus importants sont: Le Mougo; le Wouri encore appelé Nkam dans sa partie supérieure c’est-à-dire après Yabassi; la Manyo encore appelée Cross River à son entrée au Nigeria la Dibamba.
  • La Sanaga avec 920Km c’est le plus important cour d’eau du Cameroun. Il draine un bassin versant d’environ 140.000Km2, formée de la réunion du Djérem venu de l’Adamaoua. Son principal affluent est le Mbam et 2 de ses affluents, le Noun et le Nkim. Elle n’est navigable que sur une centaine de kilomètre c’est-à-dire d’Edéa à l’océan. Elle peut produire à elle seule 55.000.000.000 de KWh
    Bassin versant: c’est une drainée par un cour d’eau et ses affluents.
  • Les fleuves côtiers du Sud. Tous prennent naissance dans le plateau Sud Camerounais. On peut citer le Nyong qui prend sa source à l’Est d’Abong-Mbang. Il draine un bassin versant d’environ 29.000Km2. On peut situer la Kienké et la Lobé, le Ntem qui vient du Gabon et qui se divise en 4 bras avant de se jeter dans la mer.

Le bassin du Congo

Il est représenté au Sud-est par la Kadéi et la Ngoko qui prennent leur source dans l’Adamaoua. Parmi les affluents de la Kadéi on peut citer la Doumé qui rejoint la Mandéré pour former la Sanaga en république Centre Africaine. Quant à la Ngoko elle et constituée du Dja et Ngoko.

Le bassin du Niger

A ce bassin appartiennent la Bénoué et ses affluents donc ses principaux sont Faro et Mayodéo qui collectent les eaux de l’Adamaoua, des Mandara et des monts Alantika. La Bénoué mesure 1.400Km dont 400Km seulement pour le Cameroun avec un bassin versant de 92.000Km2.

Le bassin du Tchad

C’est le moins important. Son élément essentiel est le Logone. Son principal affluent est la Vina qui naît au Nord de Ngaoundéré, dans cette région l’écoulement de l’eau est endoréique. On note la présence des Mayo.

Le lac: étendu d’eau stagnante.
Ils se divisent en 4 groupes:

  • Les lacs volcaniques qui proviennent de l’accumulation des eaux dans les cratères volcaniques éteint. Exemple: le lac Tison, le lac Oku, le lac Nyos…
  • Les lacs tectoniques qui sont localisés dans les fossés d’effondrement. Exemple: le lac Ossa, le lac Dissouni, le lac Ejagham…
  • Le lac des cuvettes, exemple: le lac Tchad dont une petite partie intéresse le Cameroun.
  • Les lacs artificiels: Ce sont les retenus d’eaux pour la production de l’hydro-électricité. Exemple: Songloulou, Lagdo, Mbakau. Certains gaz nocifs rendent ces lacs dangereux, Exemple: Le lac Nyos (21 Août 1986); le lac Menoun (16 Août 1984).

Les régions hydrologiques

Le régime est la variation du début de cour d’eau au cours de l’année.
Débit d’un cours d’eau: c’est la quantité d’eau qui s’écoule en mètre cube par seconde dans une section de terrain donnée.
Lit d’un cours d’eau: c’est le canal d’écoulement des eaux.
Un cour d’eau comporte 3 parties: l’amont, l’aval et le canal. Les régimes hydrologiques dépendant des types de climats. On distingue trois régimes hydrologiques au Cameroun.

Le régime équatorial

Ils se distingue par la présence de 2 crues (période de hautes eaux) de Mars à Juin et de Septembre à Décembre. Les fleuves concernés sont: le Ntem, la Lobé, la Kienké, le Nyong, le Lokoundjé, Dja, Boumba. Ici le régime est régulier.

Le régime tropical

Les fleuves sont marqués par une seule crue et une seule période d’étiage. Ce régime comprend 3 nuances:

  • Le régime tropical de transition. Il concerne les affluents du Nord de la Sanaga, les fleuves côtier de l’Ouest et la plupart des cours d’eau de l’Adamaoua.
  • Le régime tropical pure. Il concerne le bassin de la Bénoué.
  • Le régime sahélien. Il s’applique essentiellement aux cours d’eau situés au Nord de Maroua.

Le régime mixte ou Guinéo Soudanien

La Sanaga parce qu’elle naît dans la région tropicale humide traverse la région Guinéenne de transition et se jette dans la région équatoriale.
On distingue 3 zones d’écoulement des eaux:

  • La zone endoréique: région oú les eaux s’écoulent à l’intérieur du continent.
  • La zone exoréique: zone qui conduit les écoulements jusqu’à la mer.
  • Zone aréique: zone sans écoulement d’eau.

L’utilité des cours d’eau

  • Les cours d’eau permettent la constitution de nombreux barrages hydro-électriques
  • Permettent l’activité de pêche.
  • Permettent la navigation.
  • Ce sont les moyens de transport considérables.

Mayo: cours d’eau qui tarissent en saison sèche.
Région endoréique: veut dire que l’eau coule à l’intérieur.
Lac: étendue d’eau stagnante.
Étiage: C’est lorsque les eaux d’un cours d’eau sont au niveau le plus bas.
La crue: c’est lorsque les eaux d’un cours d’eau sont au niveau le plus élevé.
Bassin hydrographique: région drainée par un fleuve et ses affluents

3 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?