• Aucun article dans le panier.

Les transports et les échanges au Cameroun

Le développement économique d’un pays est tributaire de l’importance de ses moyens de transport. En effet le Cameroun dispose d’un moyen de communication qui se modernise.


Les transports

Les transports terrestres

Le transport routier

Le réseau routier s’agrandit avec la construction des axes lourds. En 1978, on comptait environ 30.000Km de route dont 2.500Km bitumé de nos jours on a 64.901Km de route dont 4.054Km bitumé. Avant l’indépendance il existait deux principales routes bitumées: Douala-Nkongsamba et Douala-Yaoundé. Le réseau routier est très dense dans les régions agricoles, Exemple: A l’Ouest dans certains secteurs du Centre de l’Extrême Nord, le Littoral, d’autres régions sont enclavées d’où une inégale répartition du réseau routier au Cameroun. Avec la crise économique la construction des voies de communication semble régressée.

Le réseau forestier ferroviaire

Il date de l’époque coloniale exploitée par la Régie. L’ensemble de chemin de fer est de 1.115Km en 1998. La ligne du Centre Douala-Yaoundé-Ngaoundéré désenclave le Nord et les pays voisins. La ligne de l’Ouest avec une bretelle Nbanga-Kumba. Ce réseau connaît des problèmes d’équipement de mentalité. Aujourd’hui le réseau ferroviaire est privatisé et gérée par une société appelée Camrail.

Le transport par voie d’eau

La navigation fluviale est importante au Cameroun mais les cours d’eau ne sont navigables que par tronçons (chutes et rapides). Le principal port fluvial au Cameroun est à Garoua navigable qu’en saison de pluie. Les autres ports (Douala, Bonabéri, Kribi, Tiko, Limbé) sont maritimes. Douala grand port du Cameroun effectue la presque totalité du Commerce par voie maritime. Il a une annexe à Bonabéri. La navigation maritime permet l’ouverture du Cameroun au monde. Notre pays possède une compagnie de navigation maritime: Cameroon Shipping Line (Camship) créée en 1974.

Le transport aérien

Il est important car notre pays est au centre de l’Afrique. Il est assuré par la Cameroon Airline Cooporation (CAMAIRCO). Cette compagnie dispose de trois aéroports internationaux (Douala, Yaoundé, Garoua) et les aéroports de classe B qui sont Gaoundéré, Maroua Salac, Bali et les aéroports de classe C (Koutaba, Kribi, Bafoussam, Dshang)… On trouve aussi des pistes d’atterrissage. Le Cameroun dispose d’une agence de sécurité aérienne ASECNA.

Le transport par télécommunication

Ce réseau se développe avec la mise sur pied des cabinets publics, des téléphonies portables, la téléphonie sans fil (TSF), des courriers électroniques (le télex, Fax, Internet).
Au niveau des masses médias nous avons une chaîne de nationale, plusieurs chaînes privées et stations provinciales.


Les échanges

La poussée démographique a entraînée la croissance du marché au Cameroun.

Le commerce intérieur

On distingue le secteur organique et le secteur informel:

  • Le secteur informel: Il s’occupe de la distribution des produits locaux ou importés. Les responsables de ces petits commerces sont appelés « Bayam-Salam ». Ce petit commerce favorise l’approvisionnement des marchés urbains en vivres.
  • Le secteur organisé: Ce secteur est complexe et concerne plusieurs catégories de commerçants d’importances inégales: vendeur en gros, en détail, demi-gros. Ces commerçants pratiquent de l’import-export. On y trouve des sociétés multinationales, Exemple: société FOKOU, UCB

Le commerce extérieur

Il est basé sur deux opérations: les importations et les exportations.
Aux importations on a des produits manufacturés (ciment, véhicule), des biens d’équipement des produits alimentaires. Aux exportations, il y’a nos matières premières (cacao, café, banane, coton) et quelques produits semi-finis et finis (sucre). Le Cameroun possède plusieurs partenaires commerciaux (C.E.E et la France). Ses échanges sont dominés par les importations d’où la balance commerciale déficitaire.

3 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?