• Aucun article dans le panier.

Le déplacement

Les êtres vivants qu’ils soient vertébrés ou invertébrés se distinguent des végétaux essentiellement par leur mobilité. Chez les animaux le déplacement est nécessaire à plusieurs points de vie à plusieurs raisons.

  • La recherche de la nourriture (sauter, voler, nager, courir) pour capturer sa proie quand on est prédateur ou s’échapper quand on est proie.
  • La recherche d’une ou de la partenaire sexuelle pour la continuité de l’espèce.

Pour se déplacer, les invertébrés utilisent les pattes pieds (l’escargot) des nageoires, des ailes, des cils flagelles des tentacules, des ventouses.


Le déplacement en milieu terrestre

Le milieu est caractérisé par le fait qu’il est un milieu solide. Les invertébrés qui se déplacent vont marcher, courir, sauter ou ramper.

Le déplacement des invertébrés avec des pattes articulés

Les articulations ou arthropodes sont des invertébrés donc les pattes sont composées de segments. Ces animaux munis de pattes vont marcher, courir ou sauter. Les pattes des invertébrés sont formées d’une sorte de tube rigide inextensible, qui renfermant les muscles blancs fixés sur une carapace. Chez les arthropodes les muscles sont situés à l’intérieur du tube rigide qui constitue un véritable squelette externe Chez les vertébrés, les muscles sont situés au tour d’un squelette interne.

Le déplacement du crabe: Comment le crabe marche-t-il?

La première paire est terminée par des puissantes pinces et ne servent à la locomotion. Les 4 autres pinces servent à la locomotion. Le crabe marche sur le côté au non droit devant lui. Pendant son déplacement des pattes sont très rapides, ce qui engendre un mouvement latéral. Chaque patte est formée de 7 articulations, chacun d’eu est mobile dans un seul plan quand on immobilise celui qui précède.

Comment le crabe court-il?

Le crabe est un excellent coureur, il possède 3 paires de pattes et chaque patte présentent 3 parties qui sont: la cuisse, les jambes et tarses. La course se fait en zigzag. Il avance à la foi la première et la troisième patte d’un côté et le deuxième de l’autre. Les 3 autres restent stables et se mettront en action plus tard.

Le déplacement de la mouche

La mouche est un insecte qui se déplace aussi bien que sur les surfaces lisse que sur les surfaces rugueuses. Ses 3 paires de patte lui permettent de se pauser sur toutes les surfaces et dans toutes les directions. Chaque patte se termine par:

  • 2 griffes qui s’accrochent aux objets rugueux
  • 2 semelles garnies de poils huileux qui permettent à la mouche de s(appliquer sur les surfaces lisses.

Le déplacement du criquet: Comment saute-t-il?

Le criquet possède 3 paires de patte:

  • 2 paires antérieures.
  • Une paire postérieure. Ce sont les pattes postérieures qui sont utilisées pendant le saut. Ces pattes postérieures on des caractéristiques suivantes: Elle sont très développées, la cuisse, la jambe et les articulations de pied sont repliées en Z. La cuisse très volumineuse contient des muscles puissants. Les griffes par les 2 chaussures à pointe que porte les sauteurs sur les stades. Ces caractères fond du criquet un champion du saut en longueur. Les phases du saut d’un criquet au repos, le criquet prend appuis sur ses 6 pattes et sont corps est légèrement surélevé. Le saut du criquet se fait de manière suivante:
    • Il commence par un repliement de pattes postérieures entraînant plus vers le saut (sont corps touche presque le sol)
    • Ensuite il se lève et ne tient plus que la pointes de paire de patte (la 2eme paire de patte antérieure et les pattes postérieures
    • Par la suite, il est complètement debout et prend appuis que sur les pattes postérieures et les pattes antérieures ne touchent plus le sol.
    • Le criquet quitte complètement le support (sol) les pattes postérieures sont pendues vers l’arrière

On observe au cours de ces phases de légers soulèvements des ailes. Le bon est ainsi effectué et le criquet va se poser un peu plus loin. Le criquet fait un bond de 80cm parfois plus.

Le déplacement des invertébrés sans patte: la reptation

Le déplacement du ver  de terre ou lombric

C’est un invertébré qui vit dans le sol humide et ne sort la nuit ou par temps de pluies. Son corps est entièrement formé d’anneaux. Il se déplace en rampant, pendant sont déplacement la partie antérieure s’allonge tandis que la partie postérieure reste fixée. Puis la partie antérieure reste immobile et le reste du corps se raccourcit. En effet les animaux possédant des petits poils appelés soies qui permettent au vers de terre de s’accroché au sol. Le ver de terre rampe par contraction et allongement successif du corps en s’accrochant avec les soies locomotrices.

Le déplacement de l’escargot

Lorsque l’escargot se déplace, il laisse derrière une traînée blanche. C’est une substance blanchâtre secrétée par le pied et qui est appelé mucus. Au cours de sa progression le pied de l’escargot se déforme en une série de plis transversaux alternativement creux et saillants. Ces plis transversaux paraissent comme des bandes alternes claires et foncées. Ce sont des zones musculaires qui se contractent à tour de rôle. Le mucus sert à renforcer l’adhésion du pied au sol.


Beaucoup d’invertébrés sont dépourvus de pattes, leur mode de déplacement est la reptation. Ces animaux prennent appuis ou s’accrochent au sol par certaines régions de leur corps:

  • Soit à l’aide des crochets.
  • Soit à l’aide des ventouses (escargot)
  • Le déplacement du corps est assuré par la contraction des muscles répartis sur toute la surface de la peau

Déplacement dans le milieu aquatique

Le milieu aquatique est caractérisé par le fait qu’il ait un milieu liquide. Les invertébrés qui se déplacent vont à l’aide des cilles, des flagelles et des nageoires.

Les invertébrés nageurs

La paramécie

C’est un protozoaire(formé d’une seule cellule) au corps recouvert de cils vibratiles battant rapidement et lui permettant de se déplacer dans toutes les directions. D’autres protozoaires se déplacent à l’aide des flagelles situées soient à l’avant soient à l’arrière de leur corps.

La lave d’agrion

L’agrion est une petite libellule bleu qui vit au bord des étends, sa lave vie dans l’eau, elle nage comme un poisson grâce à son corps souple et aux 3 lamelles terminant son abdomen. Ses lamelles s’écartes au repos se rapprochent pendant la nage jouant le même rôle que la nageoire du poisson.

Les nageurs marins

  • La seiche: C’est un invertébré vivant près des rivages tantôt elle se déplace en prennent appuis sur le pont par ses tentacules tantôt elle nage en pleine eau. Elle possède 2 façons de nager
  • La nage lente: Les tentacules sont ressemblées et tendues vers l’avant, la progression est assurée par les ondulations de sa nageoire.
  • La nage rapide: La seiche est capable de nager rapidement lorsqu’elle est menacée. Dans ce cas après un brusque bond en arrière elle disparaît derrière un nuage d’encre provenant d’une glande (poche noire), le bond est dû à l’expulsion violente vers l’avant de l’eau contenue dans une vaste poche dont la paroi externe ou manteau est très musclée.

La nage est le seul moyen d’explorer le milieu marin dans toutes ses dimensions. Les animaux nageurs on une forme du corps hydrodynamique.


Le déplacement dans le milieu aérien: Comment les invertébrés volent-ils?

Les insectes volent dans l’air avec leurs ailes, leur méthode déplacement est le vol. Pour voler, les insectes utilisent les ailes, les pattes, les muscles. Le battement des ailes s’explique par le jeu des muscles.

Vole du criquet

Pour parcourir de longues distances, le criquet vole en utilisant ses deux paires d’ailes. Après un bond il écarte ses ailes antérieures ou élytres, ce qui permet de maintenir son équilibre dans l’espace.
Dans le vol les ailes membraneuses (postérieures) par leurs mouvements produisent un grand courant d’air dirigé vers l’arrière et vers le bas tandis que les élytres qui battent au même rythme que les ailes membraneuses jouent le rôle de stabilisateur. Durant le vol les ailes effectuent des mouvements combinés de battement et de rotation.

Le vol du papillon

Il vol de fleur en fleur assez lentement, sont vol est saccadé, le nombre de battement est très faible, les ailes du papillon sont recouvert d’écaille et les papillons sont appelés des lépidoptères


Convergence de forme

Les vertébrés sauteurs, les animaux (lapin, grenouille…) possèdent comme le criquet des pattes postérieures très longues, formées de 3 segments sensiblement égaux repliées en Z au repos. Elles aussi se détendent comme un ressort au moment du saut. Il y’a donc la même adaptation chez les espèces qui appartiennent à des groupes différents mais qui présentent le même mode de déplacement, on dit qu’il y’a convergence de forme.

2 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?