• Aucun article dans le panier.

Le Cameroun: présentation humaine

D’un peu moins de 4.000.000 d’habitants à l’indépendance la population Camerounaise a atteint 7.600.000 en 1976; 10.500.000 en 1987; 12 à 13.000.000 en 1995 et environ 25.000.000 de nos jours. C’est une population jeune à croissance rapide, elle est inégalement repartie, elle est de plus en plus attirée par la ville, surtout avec l’accroissement des problèmes économiques.


Peuplement et population

La situation du Cameroun lui confère une population hétérogène, on y rencontre 250 groupes ethniques, dont la mise en place reste male connue.

Histoire du peuplement.

Au Cameroun on trouve:

Les peuplements anciens

  • Les paléo Soudanais de la région périe Tchadienne. Exemple: Les Sao, qui auraient occupés le lac Tchad à partir du 5e siècle après J/C. Leur civilisation atteint son apogée au 15es. De nombreux vestiges attestent leur installation dans cette région.
  • Les pygmées de la région forestière. Ils se seraient avancés dans la forêt au cours du premier millénaire avant J.C. Plusieurs facteurs ont favorisé l’installation de ces populations au Cameroun:
    • Les guerres tribales
    • L’intervention des autorités Allemandes pour mettre fin aux migrations enfin que les populations s’installe durement.
    • des migrations forcées.

Les populations récentes

Il y’a les bantous de la zone forestière, les Peulhs et les arabes Choa.

Les groupes de transition

Les semi Bantous (Bamiléké, Bamoun, Tikar).

Composition ethnique

La population Camerounaise peut être repartie en deux secteurs: le Nord et Sud.

La population du Sud

Elle est repartie et trois grands ensembles.
Les pygmées: On les rencontre au Sud et Sud-est du pays à la frontière avec le Congo et la R.C.A à Abong Mbang, à Yokadouma, à Molondou, dans la région Kribienne (Bipindi et Lolodof). Certains groupes sont en voie de disparition, leur nombre est mal connu. Ils continuent à mener un genre de vie primitif malgré les contacts avec les Bantous.
Les Bantous: c’est un ensemble de population parlant des langues voisines. On les trouve dans la zone côtière et le plateau Sud Camerounais. Ils seraient venus de l’Adamaoua, ils se seraient dirigés vers le Sud en empruntant les vallées de fleuves Lom et Djerem et le Mbam.

Les principaux groupes bantous sont: Les Makakazimé, les Fang-Boulou, les Béa, les Douala, les Bassa-bakoko, les Nbo o Ballong dans le Lom, les Bakweri, les Barkossi.

Les semi bantou

Ils occupent les hauts plateaux de l’Ouest: les Bamiléké, les Bafut, les Bamoun, les Nso, les Widikum qui ont de nombreuses affinités avec les Bamiléké et les Bamoun, Baya, les kaka, les Tikar.

Les populations du Nord

La répartition de cette population a été fortement influencée par l’invasion Peuhl. En dépit d’une apparente unité linguistique, la région présente une diversité ethnique.
Les Soudanais: Ils occupent les monts Mandara, les plaines du Diamaré et l’Adamaoua et une partie de la plaine du Tchad.
Les Foulbés: Ils occupent la cuvette de la Bénoué et la plaine du Diamaré.
Les Bororo: Ils sont éparpillés depuis le Diamaré jusqu’au haut plateau de l’Ouest, ce sont les éleveurs.
Les arabes Choa: Ils vivent à l’Extrême Nord du Cameroun.

La population étrangère

Sa proportion est difficile à cerner à cause de la perméabilité des frontières. En 1987 elle est évaluée à environ 315.000 personnes et reparties comme suite 6% d’Européens et 94% d’Africains originaire des pays voisins (Nigeria, R.C.A. Tchad, Sénégal)


Ces différents groupes ethniques parlent une diversité de langue (239) et pratiquent plusieurs religions.

3 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?