• Aucun article dans le panier.

L’Afrique face aux problèmes de développement

L’Afrique en général et le Cameroun en particulier face aux problèmes du développement ont définis des stratégies pour s’en sortir.


La lutte contre le sous-développement

D’une manière générale l’Afrique a adopté une politique sur « l’union fait la force ». De nombreuses institutions ont été créées par les pays Africains pour tenter d’organiser la solidarité politique, économique et culturelle, des organismes de coopérations économiques techniques, d’aides financières à certains pays ont vu le jour.

Organisation de l’unité Africaine (OUA)

Créée le 25 Mai 1963 à Addis-ababa, son but principal est d’arriver à la solidarité et à la coopération continentale. Cette organisation est en voie d’être remplacée par l’union Africaine (UA).

Les regroupements économiques

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), créée en 1983, entre en vigueur en Janvier 1985. Les buts principaux sont:

  • Libération du commerce (libre circulation des marchandises)
  • La promotion des activités communautaires comme le transport.

UDEAC (Union Douanière des Etats de l’Afrique Centrale). Le rôle visé de cet organisme est de supprimer les barrières douanières entre les différents Etats. La promotion de la libre circulation des biens et des personnes.
Elles ont été remplacées par la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale).

La communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)

Créée en 1975 son but est de promouvoir la coopération et le développement économique des Etats membres. L’Afrique fait recours à l’aide et aux emprunts. L’Afrique emprunt au FMI (Front Monétaire International), à la banque mondiale, aux différents clubs de financement. L’Afrique reçoit également des aides sous forme de dons. L’aide peut être bilatérale (qui se passe entre un pays à un autre) et multilatérale qui se passe entre un pays et plusieurs autres.


La lutte contre le sous-développement au Cameroun

Le Cameroun dans la bataille contre le sous-développement a pensé à maîtriser la démographie (planification familiale). Un accent particulier est mis sur l’éducation des jeunes citoyens. Le Cameroun a aussi pensé à développer plusieurs secteurs de l’économie. Nous avons par exemple le programme national de vulgarisation agricole. Il a également privatisé certains secteurs de l’économie. Il lutte contre le sous-développement à travers le programme de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption, du détournement des fonds publics. Dans ce combat le Cameroun entretient et renforce les coopérations économiques, latérales et bilatérales. Le pays reçoit aussi des aides.


L’aide creuse la dépendance des pays pauvres vis-à-vis des pays riches. C’est pour cela qu’on dit que cette aide peut être classée parmi les facteurs du sous-développement.

3 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?