• Aucun article dans le panier.

La respiration (plus détaillé)

La respiration est la deuxième et la dernière étape de la simplification moléculaire au cours de laquelle les aliments cellulaires sont transformés en déchets. Cette activité s’accompagne d’une importante quantité énergétique pour son fonctionnement.
Notre vie dépend inévitablement de l’oxygène que nous puisons dans la nature. C’est cette oxygène qui sous l’action de certaines enzymes appropriée et les transforment en déchet.
Comme tout phénomène la respiration se déroule dans un cadre bien précis de notre organisme: il s’agit de l’appareil respiratoire. L’oxygène est puisé dans la nature.


Organisation de l’appareil respiratoire

L’appareil respiratoire comprend les poumons, la trachée artère, le pharynx, les fosses nasales et les narines.

Les poumons

On en démontre deux dans l’organisme humain. Les poumons se forment d’une masse ovale géante et sont situés de part et d’autre de la cavité abdominale. L’étude structurale d’un poumon permet de noter qu’il s’agit d’un organe richement vascularisé, c’est-à-dire comprennent de nombreux canaux et de ramifications de l’air. L’observation d’un poumon après dissection permet de noter la présence des bronchioles, artérioles, des veinules. Mais aussi des vésicules et des capillaires. Les capillaires constituent les poches à sang c’est-à-dire ils ravitaillent les poumons en sang. Les vésicules sont les réservoirs à air.
Les poumons constituent les vastes surfaces d’air entre l’appareil respiratoire et le reste de l’organisme.

La trachée artère

Elle prend sa source à partir du pharynx et se prolonge jusqu’aux poumons. C’est un long canal parsemé de nombreux segments et qui est directement reliée aux poumons. C’est la dernière étape de la purification de l’air avant qu’il atteigne les poumons qui constituent leur siège.

Le pharynx

C’est la zone de transition entre la voie digestive et la voie respiratoire.

Les fosses nasales

Les fosses nasales constituent la deuxième étape de la simplification de l’air dans l’organisme. Elles se situent dans le prolongement des narines et se terminent au niveau du pharynx. Ce sont des structures d’absorption de l’air à partir du milieu extérieur. Elle renferme de nombreux cils dont le rôle est de retenir la quasi totalité des impuretés contenues dans l’air.


Comment s’effectue la respiration: les mouvements respiratoires

La respiration étant un phénomène inconscient, indépendant de la volonté humaine parce qu’il n’est pas maîtrisable, on la qualifie de mouvement réflexe. Elle s’effectue à travers des mouvements de pénétration et de rejet de l’air au niveau des poumons et de la cage thoracique. On distingue deux types de mouvements respiratoire: l’inspiration et l’expiration.

L’inspiration

L’inspiration s’accompagne d’une augmentation de la cage thoracique suite à une absorption d’air. On assiste également à un soulèvement des côtes et du sternum.

L’expiration

L’expiration s’accompagne d’une diminution de la cage thoracique conséquence à un rejet de l’air. On note un abaissement des côtes qui ont tendance à se déplacer vers l’arrivée.

Les poumons sont solidement liés à la cage thoracique par une membrane appelée plèvre qui secrète un liquide appelé pleural qui joue un rôle de lubrifiant. Les poumons sont dépourvus de muscle.


Quelques remarques

Il existe un lien étroit entre la cage thoracique et les poumons puis que les poumons se trouvent solidairement associés lors des mouvements de transfert et d’absorption de l’air.
L’augmentation du volume du thorax entraîne évidemment l’augmentation de la capacité des poumons et vis vers ça. La capacité respiratoire se définit comme étant le rapport entre le volume d’oxygène absorbé.
La respiration se définit comme étant un phénomène biologique au cours duquel l’on assiste à une absorption d’oxygène et un rejet de gaz carbonique. Les mouvements des gaz à l’intérieur de l’organisme humain obéissent à des lois des pressions qui sont fonctions à la fois du type de gaz et du milieu.
L’oxygène se trouve en très grande quantité au niveau des poumons. Le gaz carbonique est maximal au niveau des tissus, ce qui signifie en d’autres termes que le reste des organes du corps se ravitaille en oxygène et en gaz carbonique respectivement à partir des poumons et des tissus. Ces gaz sont transportés dans les organismes par le sang au moyen de son pigment appelé hémoglobine. Ce pigment est responsable de la coloration du sang en rouge. La distribution de l’oxygène vers les autres organes se fait à partir des poumons. Les poumons constituent dont le centre d’alimentation de notre organisme en oxygène. Au cours de la respiration, il se dégage une importante quantité d’énergie dont a besoin l’organisme humain pour réaliser ses synthèses et ses désagrégations.


Hygiène de la respiration.

Comme tous les autres appareils de l’organisme, l’appareil respiratoire doit être sain et subir de se fait une hygiène appropriée. Ainsi dont une bonne hygiène respiratoire passe par le respect de certaines conditionnalités parmi lesquels:

  • Respirer uniquement par le nez.
  • Respirer de l’air pure dont non polluée.

Ceci signifie donc en clair qu’il faut éviter la consommation des substances toxiques telles la drogue, le tabac, l’alcool etc.. et habiter loin des zones fortement industrialisées où s’échappent les gaz généralement nocifs pour la santé. L’asphyxie se caractérise par un arrêt momentané ou définitif de la respiration. Elle peut être causée par:

  • L’absorption des gaz toxiques (méthane – butane).
  • L’électrocution, qui entraîne le blocage des muscles respiratoires.
  • La présence dans un milieu confiné. Pour y remédier, il faut:
    • Supprimer la cause de l’asphyxie.
    • Pratiquer la respiration artificielle (méthode de bouche à bouche).
    • Consulter un médecin.
2 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?