• Aucun article dans le panier.

Conquêtes et résistances en Afrique

Jusqu’au début du 19es l’Afrique est un vaste continent « inconnu » qui vit pratiquement replié sur lui-même. Or dans la 1ere moitié du 19es de timides implantations Européennes voient le jour. Elles se renforcent dans la 1ere moitié du 19es et prennent de l’ampleur au lendemain de la 2e conférence de Berlin. Désormais le continent Africain vivra au rythme d’une part des conquêtes et rivalités Européennes et d’autres part des résistances Africaines.


Les positions Européennes et les agents de pénétration

Les positions Européennes

Jusqu’en 1870 les positions Européennes en Afrique sont faibles et essentiellement limitées aux zones côtières. En Afrique du Nord la France est installée en Algérie et en Tunisie. En Afrique de l’Ouest la France est installée au Sénégal et l’Angleterre au Gold Coast. En Afrique méridionale les Anglais sont installés au Cap et au Nord. Pour prendre connaissance de l’intérieur du continent, ils se servent de trois agents de pénétration.

Les agents de pénétration

Il s’agit des explorateurs des missionnaires et des commerçants.

Les explorateurs

A partir de 1860 mus par la curiosité scientifique et le goût de l’aventure les explorateurs se lancent à la découverte de l’Afrique. On peut citer entre autre Mungo Park qui remonte la Gambie; René Caillé qui atteint Tombouctou; Gustav Nachtigal qui explore le Tibet et arrive au Nord Cameroun; Barth qui part de Tripoli jusqu’au Bornou; David Livingstone qui explore l’Afrique orientale; Henry M. Stanley qui explore le Congo Belge; Savognan de Brazza explore le Congo Français.

Les missionnaires

Mus par un souci humanitaire, les missionnaires entreprennent d’évangéliser les peuples Africains, de lutter contre l’esclavage et les coutumes dites barbares. On peut citer certaines société missionnaires, Exemple: Les pères Blanc; les pères du Saint Esprit; Pieuse Société des missions pollotins; Baptist missiuonary Society en 1841.

Les commerçants

Mus par la recherche des débouchés et des matières premières, les commerçants ouvrent les comptoirs commerciaux le long des côtes Africaines, exemple: Adolf Woermann à Douala (Cameroun).


La deuxième conférence de Berlin (Novembre 1884 – Février 1885)

Elle est convoquée le 15 Novembre 1884 par le chancelier Allemand Otto Von Bismarck. Elle s’achève le 26 Février 1885 et réunit 14 puissances Européennes.

Les raisons de la convocation

L’objectif était de réglementer la conquête coloniale et d’éviter que les crises ou rivalités entre puissance Européennes n’aboutissent à la guerre. Par ailleurs l’Allemagne avait besoin des débouchés pour ses industries et des escales pour sa flotte. Enfin le roi des Belges Léo Paul II voulait obtenir la reconnaissance de ses droits sur le Congo.

Les clauses ou résolutions

Elles sont de 3 ordres.

Les clauses commerciales

Elles prévoyaient la liberté de navigation et de commerce sur tous les grands fleuves Africains même en temps de guerre.

Les clauses juridiques

  • Toutes puissances installées sur la côte Africaine avaient droit sur l’arrière pays (hinterland)
  • Toute occupation d’un territoire par une puissance Européenne devait être signalée aux 14 puissances ayant participées à la conférence.
  • L’Etat indépendant du Congo était reconnu comme propriété personnelle du Roi Léo Paul II de Belgique.
  • Le Congo Français a libre accès à la mer, mais le Portugal conservera l’enclave de Cabinda.

Les clauses humanitaires

Elles prévoyaient la suppression de l’esclavage et de coutumes dites barbares.


Conquêtes rivalités et résistances en Afrique

En Afrique Septentrionale (Nord)

Jusqu’au 19es cette partie du continent est sou la domination de l’empire Ottoman. Elle était divisé en 4 provinces à la tête desquelles on avait des gouverneurs avec des titres biens précis: Dey (Alger); Bey (Tunis et Tripoli); Pacha (Egypte). Seul le Maroc damerait indépendant. Profitant de l’affaiblissement de l’empire Ottoman, ces provinces se comportent de manière plus ou moins autonome, ce qui existe la convoitise des puissances Européennes.

Les conquêtes Françaises

La France occupe l’Algérie en 1830, la Tunisie en 1831 et le Maroc en 1912.
Elle rencontre les résistances respectivement d’Abd el Kader en Algérie et Cheikh-El-Aïnin au Maroc. Mais ces résistances sont progressivement écrasées.

Les conquêtes Anglaises

L’Angleterre occupe l’Egypte après la mort u Pacha Mehemet Ali et le Soudan qui devient condominium Anglo-Égyptien. Elle rencontre respectivement les résistances d’Arabie Pacha et du « Mahdi » Mohamed Ahmed au Soudan. Toutefois si ces résistances sont écrasées, une rivalité va bientôt opposer la France à la Grande Bretagne sur la ville de Fachoda.

La rencontre de Fachoda

Ville située dans le marais du Bahr El Ghazal Fachoda devient le point de rencontre entre les troupes Français du capitaine Marchand et les troupes Anglaises de Lord Kitchener venue d’Egypte. Au terme des négociations diplomatiques en métropole les Français se retirent et le Soudan nilotique devient Anglo-égyptien en 1990.

Les autres pays

Il s’agit de la Libye occupée par l’Italie en 1911 du Rif (Nord du Maroc) de Rio de Oro (Sahara Occidental) et des Îles Canaries qui passent sous le contrôle de l’Espagne.

L’Afrique occidentale et centrale

Si l’Afrique occidentale est la partie du continent où les conquêtes Européenne ont rencontrées les résistances les plus farouches. L’Afrique centrale demeure le plus grand foyer de rivalité entre puissances Européennes.

En Afrique Occidentale

  • Les résistances à l’occupation Française. On note ci 4 grandes figures
    • Amadou fils d’El Adj Omar qui hérite d’un vaste empire situé entre le Niger et le fleuve Sénégal. Il est écrasé en 1991 et meurt en 1898.
    • L’Almamy, Samory Touré dit le Malinké donc le territoire se situe entre la Siéra Léone et la Libéria résiste pendant 6 ans en pratiquant la tactique de la terre brûlée et des embuscades mais il est capturé en 1898.
    • Béhanzin (Kondo). Il résiste à l’armée Française grâce à son armée d’élite formée de jeunes filles appelées les « amazones » mais il est capturé en 1894.
  • Rabah: il crée un vaste empire esclavagiste au tour du lac Tchad mais il trouve la mort en même temps que le colonel Lamy au cour d’une bataille livrée en Avril 1900 à Kousséri.

En Afrique centrale

La conquête en Afrique centrale ne rencontre pas des grandes résistances mais beaucoup plus de rivalité en puissance Européenne. Les Français occupent le Congo grâce à Brazza et évolue vers l’Oubangui-Chari et le Tchad. Le roi des Belges Léopold II prend le Congo (Congo Belge) et le cède à son pays en 1908. Le Portugal occupe l’enclave de Cabinda, l’Angola et les Îles de Sao Tomé et Principé. L’Espagne prend le Rio Muni (Guinée Equatorial) et l’Île de Fernando Poo; l’Allemagne occupe le Cameroun.

L’Afrique oriental et méridionale

En Afrique orientale

Les conquêtes Anglaises

L’objectif ici était de baliser l’axe Cap Caire. Vu le foisonnement d’impérialismes rivaux, l’Angleterre après des multiples tractations et accord ponctué de guerre, de conquête occupe finalement le Somaliland, l’Ouganda, Kenya et Zanzibar. Les principales résistances rencontrées sont celles du Kalaka roi d’Ouganda, des tributs Kikuyus de Kenya et de Mohamed Ben Abdullah du Somaliland. Mais elles sont toutes écrasées.

Les conquêtes Allemandes

Grâce aux accords Germano-britanniques de 1886 les Allemands occupent le Tanganyika et le Rwanda – Urundi, écrasant au passage la résistance du chef Bwana Heri.

Echec des Italiens en Ethiopie

Profitant d’une mauvaise interprétation du traité; « d’ucciali » de 1889 les Italiens tentent d’occuper l’Ethiopie mais ils sont écrasés le 1er Mars 1896 à la bataille d’Adua par les troupes du Négus Ménélik II. La France occupe Djibouti en 1888.

En Afrique méridionale

Cette partie du continent est dominée par les conquêtes Anglaises au quelles se greffent quelques possessions Allemandes et Portugaises.

Les conquêtes Anglaises

Dans cette partie de l’Afrique 3 protagonistes sont en présence: les Bantou (autochtones); les Boers (Afrikaners); les Britanniques. L’expansion Britannique ici est surtout l’oeuvre de Cecil Rhodes. Après l’occupation du Cap et du Natal les Britanniques tentent d’occuper les 2 républiques Boers de l’Orange et du transvaal. Mais ils rencontrent la résistance farouche des Boers dirigée par Paul Krüger. De 1900 à 1902 la guerre Ango-Boer aboutie à la défaite des Boers et à la signature du traité de paix de Vereeniging. L’Afrique méditerranéenne est désormais Anglaise du Cap au Tanganyika.

Les conquêtes Allemandes et Portugaises

Les Portugais occupent le Mozambique et les Allemands s’installent au Sud-Ouest Africain (Namibie).


Somme toute, en dehors de la résistance victorieuse de Melenik II d’Ethiopie, toutes les autres n’ont été échec. A cela les raisons internes et externes. Sur le plan interne on note la division entre résistants Africains, la trahison, et l’affaiblissement des Etats du fait de la traite négrière et guerres intestines.
Sur le plan externe c’est surtout la supériorité militaire des troupes coloniales qui a été le facteur déterminant. Désormais à la veille de la 2e guerre mondiale, tout le continent Africain est occupé excepté le Libéria et l’Ethiopie.

2 décembre 2021
© GoSukulu SARL. Tous droits réservés.
Ouvrir le chat
Besoin d'aide?
Salut👋,
Comment puis-je vous aider?